Pas d’aide directe aux médias dans le canton de Berne

Le Conseil-exécutif rejette l’idée d’un soutien financier aux médias du canton. Il a transmis ...
Pas d’aide directe aux médias dans le canton de Berne

Le Conseil-exécutif rejette l’idée d’un soutien financier aux médias du canton. Il a transmis un rapport dans lequel il détaille en revanche quatre mesures indirectes

Le Conseil-exécutif propose en revanche quatre mesures indirecte pour soutenir les médias bernois. Le Conseil-exécutif propose en revanche quatre mesures indirecte pour soutenir les médias bernois.

Les médias bernois ne devraient pas toucher d’aide directe du canton. Le Conseil-exécutif refuse l’idée de verser un soutien financier. Il l’affirme vendredi dans un rapport transmis au Grand Conseil.

Dans ce document, le gouvernement cantonal analyse les bouleversements survenus dans le monde des médias. S’il souligne « l’importance essentielle (…) d’un quatrième pouvoir et de citoyennes et citoyens bien informés », il estime que les acteurs médiatiques perdraient en indépendance s’ils étaient soutenus financièrement par un Etat.


Aide indirecte

Pour faire face aux difficultés que peuvent rencontrer certains médias, le Conseil-exécutif préconise en revanche quatre mesures d’aide indirecte : soutien financier à l’agence Keystone-ATS, création d’une plateforme numérique cantonale, promotion des compétences médias chez les jeunes et création d’une fondation pour l’aide aux médias.

Pour que ces mesures deviennent effectives, le canton devrait au préalable modifier la loi sur l’information. Il pourrait même envisager davantage de moyens pour les entreprises francophones.

Ce rapport a été rédigé à la demande de plusieurs initiatives parlementaires. Le Conseil-exécutif propose désormais au Grand Conseil de les classer et de prendre connaissance du rapport. /comm-amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus