Camping de Gampelen : pas de prolongation dit Berne

Le Conseil-exécutif ne veut pas édicter de nouvelles mesures pour permettre au camping de Gampelen ...
Camping de Gampelen : pas de prolongation dit Berne

Le Conseil-exécutif ne veut pas édicter de nouvelles mesures pour permettre au camping de Gampelen de poursuivre ses activités sur le terrain qu’il occupe au-delà de 2024. C’est ce qu’il a répondu à une motion

L'élue demandait d'envisager la prolongation des contrats de bail au-delà de 2024. (Photo: TCS) L'élue demandait d'envisager la prolongation des contrats de bail au-delà de 2024. (Photo: TCS)

Le camping de Gampelen doit déménager à fin 2024. C'est ce que rappelle le Conseil-exécutif. Il répondait par ces mots à une motion de la députée au Grand Conseil Madeleine Amstutz. L’élue UDC de Sigriswil demandait au canton de s’assurer que l’installation située dans la zone naturelle du Fanel puisse subsister au-delà de 2024. Elle affirme, dans son texte, que « la diversité des espèces est la preuve manifeste que ce terrain ne va pas à l’encontre de la protection de la nature ». Elle s’appuie également sur une pétition forte de 19'000 signatures pour demander le maintien du camping.

Dans sa réponse, le gouvernement bernois rappelle qu’il est actuellement entrain de rechercher une solution. Un nouveau terrain est à l’étude. Il ne veut, en outre, pas prendre de décision qui pourrait contrevenir à la convention qu’il a signée avec des associations de protection de la nature et le TCS, propriétaire des lieux. En août 2018, les trois parties s’étaient entendues pour que le camping reste ouvert jusqu’en 2024 au plus tard. Le Conseil-exécutif estime qu’en prolongeant les droits de bail pour exploiter les installations au-delà de cette date, il s’expose à de nouvelles procédures juridiques. Le camping pourrait alors risquer de fermer plus tôt, raison pour laquelle il appelle le Grand Conseil à rejeter la motion. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus