AGGLOlac : une plainte contre Nidau

Des opposants au projet de quartier AGGLOlac portent plainte contre la commune de Nidau. Ils ...
AGGLOlac : une plainte contre Nidau

Des opposants au projet de quartier AGGLOlac portent plainte contre la commune de Nidau. Ils dénoncent une mauvaise gestion des séances de conciliation, ce que Nidau réfute

Le projet de quartier AGGLOlac continue de faire des remous. (Photo: Mobimo) Le projet de quartier AGGLOlac continue de faire des remous. (Photo: Mobimo)

Des opposants au projet de quartier AGGLOlac portent plainte contre la commune de Nidau. Ils l’ont fait savoir lundi matin dans un communiqué de presse. Les douze signataires estiment que leur droit à être entendu a été violé, et ils revendiquent la possibilité de déposer de nouveaux avis écrits. La plainte a été adressée à la Préfecture de Nidau et à la Direction cantonale de la justice et des affaires communales.


Procès-verbaux mis en cause

Des procès-verbaux incorrects et incomplets ainsi que des désaccords transformés en accord : c’est ce que dénoncent les plaignants, tous membres de « STOP AGGLOlac ». L’association s’insurge lundi matin une nouvelle fois contre le comportement de la ville de Nidau lors des séances de conciliation, qu’elle juge « inacceptable ». Selon elle, les comptes rendus de ces séances auraient été prérédigés avant même la tenue des discussions. La transcription des propos des participants serait quant à elle partielle.


Désaccords transformés en accord ?

Les opposants au projet relèvent aussi que des points figurent dans les procès-verbaux alors qu’ils n’ont pas été abordés lors des pourparlers. « STOP AGGLOlac » s’inquiète par ailleurs fortement de constater que des désaccords explicites exprimés par des opposants se retrouvent souvent transformés en accords dans les comptes rendus. L’association précise qu’au terme des pourparlers, de nombreux participants ont refusé de signer des documents considérés comme incorrects et incomplets. Elle ajoute qu’aucune correction n’a été apportée par la municipalité, qui aurait pourtant promis de le faire.


Mauvaise foi dénoncée

Pour « STOP AGGLOlac », les discussions menées n’avaient pas pour but de négocier, mais simplement de permettre à Nidau d’exposer son point de vue. La commune ferait donc preuve de mauvaise foi dans sa gestion du dossier et elle devra répondre de ces accusations.


Nidau rejette les accusations

Contactée lundi matin, la commune de Nidau a finalement réagit dans l’après-midi par voie de communiqué. Elle rejette ces allégations et entend démontrer qu’elle a fait son travail correctement. La procédure étant pendante, elle ne se livrera à aucun autre commentaire dans les médias. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus