Clap de fin pour AGGLOlac

Les parlements de Bienne et Nidau ont refusé jeudi soir de créer un syndicat de communes regroupant ...
Clap de fin pour AGGLOlac

Les parlements de Bienne et Nidau ont refusé jeudi soir de créer un syndicat de communes regroupant les deux villes. Ils ont également refusé le contrat qui devait lier les deux cités et l’investisseur Mobimo SA

Le projet de quartier qui était porté par la société Mobimo et les exécutifs de Bienne et Nidau ne verra pas le jour. (Photo: Mobimo) Le projet de quartier qui était porté par la société Mobimo et les exécutifs de Bienne et Nidau ne verra pas le jour. (Photo: Mobimo)

Le projet AGGLOlac ne verra pas le jour. Les parlements de Bienne et Nidau ont tous deux refusé jeudi soir de créer un syndicat de communes entre les deux Villes. Ils ont également dit non au contrat qui devait lier les deux cités et l’investisseur Mobimo SA.


L’annonce des résultats nidowiens

Il est 21h05 quand Salomé Strobel, la présidente du Conseil de ville de Bienne, prend la parole. Elle annonce au parlement que le législatif nidowien vient de refuser la création d’un syndicat de communes dans le projet AGGLOlac. A Nidau, les 30 élus n’ont pas réussi à se départager en votant à 15 voix pour et à 15 voix contre. C’est donc le président du Conseil de ville nidowien, l’agrarien Markus Baumann qui a tranché en refusant la création du syndicat.

Les discussions reprennent à Bienne malgré ce coup de massue asséné aux partisans du projet. Ceux-ci espèrent toutefois que la proposition de renvoi déposée par la fraction des Vert’libéraux la veille sera acceptée. Cela permettrait au Conseil municipal de retourner voir les autorités nidowiennes avec une demande de reconsidération.


La proposition de renvoi de la fraction Vert’libéraux +

Les discussions ont été riches jeudi soir au Conseil de ville de Bienne. Avant l’annonce du résultat nidowien, les parlementaires biennois étaient en train de débattre sur la nécessité de renvoyer le dossier AGGLOlac au Conseil municipal sur une proposition de la fraction Vert’libéraux +.

Celle-ci demandait les choses suivantes : agrandir les surfaces libres prévues le long de la rive du lac, augmenter la part de logements d’utilité publique et remanier les dispositions du « Syndicat de la rive du lac Nidau Biel/Bienne » prévu. Pour ce dernier point, il convient notamment précise la fraction, d’améliorer les droits de participation, de montrer le financement à long terme des tâches courantes et de baser plus fortement les dispositions concernant la dissolution/liquidation sur les rapports de propriété des deux Villes.

Le parlement biennois rejette cette proposition par 37 non, 19 oui et 2 abstentions.


Epilogue

Pour la forme, les membres du Conseil de ville ont ensuite voté sur la création d’un syndicat de communes avec Nidau et sur le contrat liant la cité seelandaise à sa voisine et à l’investisseur Mobimo SA. Le parlement biennois a refusé par 35 non, 22 oui et 1 abstention. Une heure plus tôt, le législatif de Nidau a aussi dit non à ce contrat (15 non, 14 oui et 1 abstention).

Le projet AGGLOlac tel qu’on le connaît ne verra donc pas le jour. Un vrai coup au moral pour le maire de Bienne, Erich Fehr après dix ans de travail sur ce dossier.

Erich Fehr, le maire de Bienne

Une grande partie de la gauche et des élus de l’UDC ont donc réussi à faire capoter ce projet AGGLOlac. Une victoire pour les socialistes, comme l’explique Anna Tanner.

Anna Tanner, PS

Un résultat qui a déçu l’élu du Centre Mohamed Hamdaoui. Il revient tout d’abord sur la large opposition qu’a suscitée ce projet.

Mohamed Hamdaoui, Le Centre

Les habitants de Bienne et Nidau ne seront donc pas amenés à se prononcer sur ce dossier AGGLOlac le 13 juin prochain. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus