Stop à la récolte de signatures rémunérée

Des députés bernois souhaitent que le Conseil-exécutif interdise cette pratique pour les initiatives ...
Stop à la récolte de signatures rémunérée

Des députés bernois souhaitent que le Conseil-exécutif interdise cette pratique pour les initiatives, référendums ou projets populaires dans le canton, selon le modèle genevois

Maurane Riesen, députée PSA de Moutier, est l'une des motionnaires. (Photo: archives) Maurane Riesen, députée PSA de Moutier, est l'une des motionnaires. (Photo: archives)

La récolte de signatures rémunérée doit être interdite dans le canton de Berne. C’est ce que demande une motion PS-PDC portée notamment par l’élue PSA Maurane Riesen et déposée jeudi. Les motionnaires expliquent que cette pratique est de plus en plus répandue en Suisse et dans le canton de Berne. Ils précisent que des personnes ont employé cette méthode lors de la récolte de signatures pour le référendum contre le crédit pour l’aire de transit de Wileroltigen. Les motionnaires demandent donc au Conseil-exécutif de suivre l’exemple genevois. Dans l’application de cette loi, il y a lieu de respecter le principe de proportionnalité qui impose qu’une punition n’intervienne que lorsqu’il existe un lien direct entre le nombre de signatures collectées et le montant de la rétribution. /seb


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus