« Un brin d’causette… avec la section Arc jurassien de l’ASAM »

Noé Thiel, président de la section, est venu parler des activités de l'Association suisse accompagnateurs ...
« Un brin d’causette… avec la section Arc jurassien de l’ASAM »

Noé Thiel, président de la section, est venu parler des activités de l'Association suisse des accompagnateurs en montagne

La photo choisie par Noé Thiel : les accompagnateurs en montagne ne font pas que visiter une région, mais ils proposent « une vraie expérience avec la nature ». (Photo : ASAM) La photo choisie par Noé Thiel : les accompagnateurs en montagne ne font pas que visiter une région, mais ils proposent « une vraie expérience avec la nature ». (Photo : ASAM)

Noé Thiel est le président de la section Arc jurassien de l’Association suisse des accompagnateurs en montagne (ASAM). Il est venu dans La Matinale parler de cette activité parfois encore pas assez professionnalisée.


Présentation et photo

Noé Thiel est évidemment un passionné de montagne, mais il est même simplement un passionné de voyage et de dépaysement, tout court. Il faut dire qu'il en a vu, des pays. Né en Espagne, plus précisément en Catalogne, il a successivement vécu en Belgique, en Suède, au Danemark, en Finlande, en France, aux Pays-Bas… et en Suisse évidemment, plus précisément à Corgémont. Avant de poser ses valises dans la région, il est toutefois retourné en Espagne quelques temps puis en Amérique du Sud. Des voyages qui lui ont permis de trouver sa voie : le secteur du tourisme (au sens large). Pourtant, avant ça, c’est une formation de mécanicien sur auto qu'il a suivi.

Durant ses études à Lyon, il s'est découvert un intérêt pour la montagne. C’est ce qui le poussera, alors qu'il est employé dans le canton de Zurich, à se réorienter, en quelques sortes, vers le métier d’accompagnant en montagne. Il commence par nous expliquer d'où lui vient cette passion des hauts sommets :

L'actualité

L'ASAM regroupe environ 500 membres dans toute la Suisse, mais principalement en Romandie. Intégrer davantage les Suisses allemands est d'ailleurs l'un des objectifs de l'association. Il nous explique pourquoi ces derniers ont parfois de la peine à s'engager :

Le futur

Les Suisses aiment toujours plus les activités au grand air. Noé Thiel confirme et explique ce que cette situation pose comme défi pour son activité et pour l'ASAM de manière générale :

/amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus