Dépistage au volant

Un drive-in de dépistage du coronavirus a ouvert jeudi à Berne. Il est également ouvert aux ...
Dépistage au volant

Un drive-in de dépistage du coronavirus a ouvert jeudi à Berne. Il est également ouvert aux personnes hors groupes à risque

Les personnes sont testées directement depuis leur voiture. (photo : ldd) Les personnes sont testées directement depuis leur voiture. (photo : ldd)

Le canton de Berne s'est doté jeudi d'un drive-in permettant de réaliser les tests de dépistage du coronavirus. Installé sur le site de la BEA Expo à Berne, il est le premier de Suisse à fonctionner avec inscription en ligne. Le centre est également à disposition des personnes hors groupes à risque, selon les informations données jeudi lors d'une conférence de presse.

Entre 200 et 300 tests peuvent être effectués chaque jour. Il s’agit d’une offre pilote sous observation constante, qui pourrait être étendue rapidement ailleurs en Suisse. Le site est accessible facilement en voiture. Les piétons, les cyclistes et les motocyclistes ne peuvent pas y être testés pour des motifs de sécurité. Le conseiller d'Etat Pierre Alain Schnegg a détaillé jeudi le mode de fonctionnement du drive-in :

La recommandation d’un médecin n’est pas nécessaire pour effectuer le test. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne afin de savoir si un dépistage est recommandé ou non. Si un test est jugé opportun, la personne reçoit un ticket et est invitée à se rendre sur place. Le ticket est obligatoire pour procéder au test.


Suivi médical

Il est à noter que le centre est géré en collaboration étroite avec la Croix-Rouge suisse, Ofac (coopérative professionnelle des pharmaciens suisses) et les entreprises Medgate et Viollier. Pierre Alain Schnegg s'est réjoui de la vitesse avec laquelle tous les partenaires ont su s'accorder pour concrétiser le projet.

Si une personne est testée positive dans le drive-in, l’entreprise de télémédecine Medgate se charge de lui communiquer les résultats et assure le suivi télémédical.


Le bus de dépistage pourrait changer de région

Par ailleurs, le bus de dépistage stationné sur le site de la BEA depuis lundi reste évidemment ouvert. Les patients atteints de coronavirus n’y ont accès que sur recommandation d’un médecin. Le véhicule devrait rester sur le site de la BEA jusqu’à vendredi mais il pourrait changer bientôt de région. Le canton analyse en ce moment quelles sont les régions qui ont les plus forts besoins en matière de dépistage. /comm-oza





 

Actualités suivantes

Articles les plus lus