Un désert pédopsychiatrique ?

Des députés s'inquiètent de la fermeture de deux antennes du Service pédopsychiatrique, à Moutier ...
Un désert pédopsychiatrique ?

Des députés s'inquiètent de la fermeture de deux antennes du Service pédopsychiatrique, à Moutier et Saint-Imier. Une motion urgente a été déposée mercredi au Grand Conseil

Le Service pédopsychiatrique sera centralisé à Bienne, selon les motionnaires, qui réclament le maintien d'une offre dans le Jura bernois (Photo : ldd) Le Service pédopsychiatrique sera centralisé à Bienne, selon les motionnaires, qui réclament le maintien d'une offre dans le Jura bernois (Photo : ldd)

Le Jura bernois va-t-il devenir un désert pédopsychiatrique ? C’est le cri d’alerte poussé par les socialistes Peter Gasser et Maurane Riesen ainsi que l’écologiste Moussia de Watteville. Une motion urgente a été déposée mercredi au Grand Conseil. Elle fait suite à la fermeture des antennes du Service de pédopsychiatrie de Moutier et de Saint-Imier, qui dépendent directement des Services Psychiatriques Universitaire de Berne. La fermeture officielle est prévue le 30 juin. Elle signifie la concentration de l’offre sur Bienne. Le député PSA Peter Gasser, auteur du texte, explique sa démarche : 

« Une décision unilatérale »

Les motionnaires s'inquiètent aussi de l'avenir du Service psychologique pour enfants et adolescents , sous-doté selon eux par rapport au nombre de cas traités. Ce dernier cohabite à Moutier avec le Service pédopsychiatrique mais aussi avec un cabinet d'orthophonie. Un travail en réseau précieux, dont les résultats sont loués, et qui pourrait donc voler en éclats si les décisions prises étaient maintenues, expliquent-ils. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus