Aux communes de contrôler la toxicité de leurs bâtiments

Le Grand Conseil a soutenu le gouvernement qui indique qu'une étude est en cours afin de contrôler ...
Aux communes de contrôler la toxicité de leurs bâtiments

Le Grand Conseil a soutenu le gouvernement qui indique qu'une étude est en cours afin de contrôler la toxicité des matériaux dans ses bâtiments. Les communes sont par contre laissées devant leurs responsabilités

Le Grand Conseil bernois se tient à BERNEXPO. Le Grand Conseil bernois se tient à BERNEXPO.

Le canton de Berne est en train d'analyser la toxicité de ses bâtiments publics. Pour ce qui est des communes, c'est à elles de décider si elles veulent le faire ou non. Une motion déposée par les Verts, le PS et le PEV demandait de vérifier la présence de naphtalène et d'autres substances chimiques, y compris dans les écoles. Le naphtalène est classée comme possiblement cancérigène. Le Grand Conseil s'est aligné lundi sur la réponse de l'exécutif, il a refusé le point qui demandait d'agir auprès des communes pour une absence de compétences sur ce dossier. L'une des dépositaires du texte, la PEV Barbara Streit-Stettler, regrette cette réponse :

Pour les bâtiments cantonaux, un examen systématique de la toxicité des matériaux a commencé en début d'année, il concernera à terme près de 130 immeubles. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus