Deuxième chance pour une première formation

Un projet, intitulé « 2e chance pour une 1re formation », propose aux habitants du canton de ...
Deuxième chance pour une première formation

Un projet, intitulé « 2e chance pour une 1re formation », propose aux habitants du canton de Berne âgés entre 25 et 34 ans de suivre une première formation et d’ainsi obtenir un diplôme

Une partie de la pratique de Nathalie Musau est réalisée sur un mannequin. Une partie de la pratique de Nathalie Musau est réalisée sur un mannequin.

Plus de 400’000 personnes âgées entre 25 et 54 ans n’ont pas de formation professionnelle initiale en Suisse. C’était le cas de Nathalie Musau, une jeune maman de 34 ans. Après avoir monté un dossier, sa candidature a été retenue par la Fondation Stanley Thomas Johnson pour son projet « 2e chance pour une 1re formation ». Elle est actuellement en seconde année d’apprentissage en soins et santé communautaires à l’EMS Ried de Bienne. C’est grâce à une amie que Nathalie Musau a découvert ce programme.

Quand on fait un apprentissage, il y a le travail en entreprise mais aussi des cours à suivre. Le premier jour d’école a été un sacré choc pour la trentenaire.

À noter que la Fondation Stanley Thomas Johnson a pu mettre en place le projet « 2e chance pour une 1re formation » grâce à la collaboration de la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration, de l’Office des écoles moyennes et de la formation professionnelle et des centres d’orientation professionnelle. Le programme est réservé aux personnes vivant dans le canton de Berne.


Une 3e édition du projet est en préparation. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire en ligne jusqu’au 15 octobre. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus