Tramelan : un législatif lisse pour clore 2020

Le Conseil général de Tramelan a approuvé l'ensemble des points à l'ordre du jour lundi soir ...
Tramelan : un législatif lisse pour clore 2020

Le Conseil général de Tramelan a approuvé l'ensemble des points à l'ordre du jour lundi soir pour son ultime séance de l'année 

Le Conseil général de Tramelan a accepté lundi soir le budget 2021 et les autres points au menu de cette dernière séance de 2020. Le Conseil général de Tramelan a accepté lundi soir le budget 2021 et les autres points au menu de cette dernière séance de 2020.

Le Conseil général de Tramelan clôt une année houleuse par une séance sans vague. Les élus du législatif se sont retrouvés lundi soir à la salle de la Marelle – masqués et éparpillés- pour l’ultime rencontre de 2020. Tous les points ont été approuvés sans encombre.


Cascade de « oui »

Les conseillers généraux ont tout d’abord accepté à l’unanimité de renouveler le contrat qui lie la commune au Parc Chasseral pour les années 2022 à 2031. Après Mont-Tramelan vendredi dernier, Tramelan a ainsi emboité le pas et devient le deuxième législatif de la région à réaffirmer son soutien à l’association alors que 19 autres communes sont appelées à se prononcer sur ce même objet ces prochaines semaines. Au niveau du budget, déficitaire à hauteur de 500'000 francs, il a lui aussi été approuvé sans entamer la salive de l’assemblée. Même sort pour une motion du Groupe Débat sur la mobilité douce dans le secteur des Lovières et de la Gare. Le texte qui recommande de diminuer le trafic motorisé dans la zone a été accepté d’une seule voix alors que le Conseil municipal – qui a déjà entamé des démarches en ce sens dans la zone - recommandait son approbation.


Des questionnements sur la 5G

Le dossier des antennes 5G s’est également invité dans les discussions lundi soir. Le Conseil général de Tramelan a dû s’exprimer sur une résolution du Groupe Débat à ce propos. Déjà auteurs d’une interpellation à ce sujet en juin dernier, les porteurs du texte voulaient ainsi montrer à la population tramelote l’intérêt du législatif pour cette problématique et rappeler les principes de transparence et de précaution dans cet épineux dossier. La résolution a finalement passé la rampe sans convaincre par 11 oui et 24 abstentions.


En piste pour 2021

Les conseillers généraux ont aussi profité de cette dernière séance pour nommer leur bureau pour 2021. Le président PLR Raphaël Maire passe le témoin à Pierre-Alain Basso du Groupe Débat. Marc Nussbaumer du PS garde sa fonction de secrétaire du bureau pour l’an prochain alors que l’UDC Swenn Lauber devient 1er vice-président. /nme

 


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus