Faire la lumière sur la région du Lac bleu

Le Grand Conseil a adopté la motion de l’UDC demandant de faire toute la lumière sur les événements ...
Faire la lumière sur la région du Lac bleu

Le Grand Conseil a adopté la motion de l’UDC demandant de faire toute la lumière sur les événements de pollution. Une enquête qui est et continuera d’être effectuée par la commission de gestion

Des milliers de poissons sont morts au Lac bleu. (Photo: https://www.blausee.ch/fr/parc-naturel/parc-naturel/) Des milliers de poissons sont morts au Lac bleu. (Photo: https://www.blausee.ch/fr/parc-naturel/parc-naturel/)

Le Lac bleu au centre des débats du Grand Conseil. Mardi matin, le législatif cantonal a longuement débattu de deux motions autour du scandale environnemental. Au mois de mai, des milliers de poissons ont été retrouvé morts, vraisemblablement à la suite d’erreurs de la BLS qui aurait entreposé des déblais pollués dans une gravière à proximité du lac lors de la rénovation du tunnel du Lötschberg. La lumière doit maintenant être faite pour déterminer qui est responsable et à quel niveau. 

Demande de mise en place d'une CEP


La première motion débattue émane des Verts et demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire (CEP) à la place de la commission de gestion, pour faire la lumière sur la situation, la responsabilité de la BLS et de l’entreprise Marti, mandatée pour gérer l’élimination des déchets.

Les partis politiques se sont exprimés tour à tour à la tribune avec le même argument contre cette motion : la commission de gestion est la plus apte à faire cette enquête en raison de son expérience, de ses connaissances et de la possession de moyens humains pour y parvenir. La commission qui a d’ailleurs déjà commencé le travail. Il faudrait donc repartir du point de départ pour former une commission d’enquête parlementaire, ce qui prendrait du temps et coûterait bien plus cher. La motion a donc été largement balayée.

Faire toute la lumière sur les événements


La motion de l’UDC, demandant de faire la lumière sur ce qu’il s’est passé dans la région du Lac bleu a, elle, fait l’unanimité. Tous les partis ont conscience qu’il y a eu des manquements et qu’il est maintenant temps de savoir qui est responsable et dans quelle mesure.

L’enquête est donc toujours en main de la commission de gestion, qui espère pouvoir rendre son verdict et faire toute la lumière sur la situation avant la fin de la législature en 2022.

Questions et informations du Conseil-exécutif


Le Conseil-exécutif a également soulevé plusieurs questions, notamment de savoir pourquoi il a fallu autant de temps entre la découverte des poissons morts en mai, la plainte pénale déposée en juillet et la communication publique en septembre. L’exécutif cantonal informe également qu’après avoir testé l’eau de la région, elle ne présente aucun danger pour la population./lyg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus