Pour un programme d'impulsion durable

Trois députés verts au Grand Conseil souhaitent que le canton se montre proactif en terme d'investissements ...
Pour un programme d'impulsion durable

Trois députés verts au Grand Conseil souhaitent que le canton se montre proactif en terme d'investissements durables. Une motion a été déposée

Les motionnaires souhaitent notamment un développement massif des énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire.(Photo: ldd) Les motionnaires souhaitent notamment un développement massif des énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire.(Photo: ldd)

« Outre la gestion actuelle de la pandémie, il faut à présent poser les jalons de l’avenir. » C'est la volonté de plusieurs députés verts au Grand Conseil, qui souhaitent que le canton propose rapidement un véritablement programme d'impulsion. L'objectif de ce dernier est de renforcer une économie et une société résilientes. « Le canton de Berne doit sortir plus durable et social de cette pandémie », relèvent les trois députés, dont la tramelote Moussia de Watteville, qui viennent de déposer une motion. Selon eux, les mesures jusqu'à présent par la Confédération et le canton se concentrent en grande partie sur le maintien des structures ou sur l'amortissement des économies. Il faut voir plus loin selon les motionnaires, qui attendent un programme d'investissement dans les énergies renouvelables, la sauvegarde et la préservation de la biodiversité et la transformation durable de l'économie.


De nombreuses perspectives

A ce titre, les députés répètent que la lutte contre le changement climatique offre de nouvelles perspectives et permets d'ouvrir de nouveaux marchés industriels. Leur motion charge le Conseil-exécutif de lancer un programme d'impulsion ambitieux, avec le concours des Munipalités, entreprises et hautes écoles, surtout dans le domaine de l'énergie et de la biodiversité. L'idée est de se concentrer sur des mesures dans le domaine de la rénovation des bâtiments - par le subventionnement par exemple -, le développement de régions à énergie positive ou encore le développement massif des énergies renouvelables. Les auteurs du texte proposent aussi d'étudier les synergies entre l'agriculture et les forêts, les habitats naturels, urbains et le réseau routier, avec une protection plus forte des écosystèmes fragiles. Enfin, pour le financement de ce programme d'impulsion, les Verts évoquent l'utilisation des réserves de la Banque nationale suisse.  Une piste que le Conseil-exécutif doit examiner selon eux. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus