Page de vie : Charlène Kobel

Ecrire un roman, elle en rêvait depuis son enfance. Aujourd’hui, Charlène Kobel a déjà signé ...
Page de vie : Charlène Kobel

Ecrire un roman, elle en rêvait depuis son enfance. Aujourd’hui, Charlène Kobel a déjà signé plus d'une dizaine d'ouvrages

Charlène Kobel entend soutenir les parents touchés par le deuil périnatal grâce à son dernier ouvrage  « Accepter de te dire à Dieu ». Charlène Kobel entend soutenir les parents touchés par le deuil périnatal grâce à son dernier ouvrage  « Accepter de te dire à Dieu ».

Notre chronique « Page de vie » plonge ce lundi dans l’univers des mots, celui dans lequel Charlène Kobel évolue depuis des années. Cette jeune maman trentenaire habite aux Reussilles avec son mari et sa fille. Employée de commerce de formation, elle vit désormais de sa passion pour l’écriture. Un amour pour la plume qui l’anime depuis sa jeunesse :

« Je veux procurer de l’émerveillement aux autres »

Maman, écrivain, graphiste, employée de commerce. Charlène Kobel a l’habitude de jongler avec les casquettes. Après la publication de son premier roman il y a 6 ans, elle a continué à noircir les pages jusqu’à faire de l’écriture son unique profession. Spécialiste de la romance, son dernier ouvrage se veut d’un autre genre. Baptisé Accepter de te dire à Dieu, il s’agit cette fois d’un récit autobiographique sur le deuil périnatal :

« Scientifiquement c’était peut-être un embryon mais pour moi c’était une vie »

Charlène Kobel répondait à Natacha Mengoli. A noter que les bénéfices de cet ouvrage sur le deuil périnatal seront reversés à diverses associations.  Vous pouvez retrouvez plus d'informations sur l'univers de Charlène Kobel sur son site internet. /nme 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus