L’enseignement immersif passe la rampe

La motion, transformée sous forme de postulat, a été acceptée jeudi par le Grand conseil bernois ...
L’enseignement immersif passe la rampe

La motion, transformée sous forme de postulat, a été acceptée jeudi par le Grand conseil bernois. Le texte était porté par l’élu PEV de Reconvilier Tom Gerber

Le Grand conseil veut un enseignement plus immersif de la seconde langue nationale. (Photo libre de droits). Le Grand conseil veut un enseignement plus immersif de la seconde langue nationale. (Photo libre de droits).

Le Grand conseil bernois a accepté jeudi la motion, transformée en postulat, et intitulée « Vivre le bilinguisme dans le canton de Berne – pour un enseignement immersif de la seconde langue nationale » du député de Reconvilier Tom Gerber. Les deux points du texte ont été votés séparément. Les élus ont décidé de ne pas les classer non plus.

A la tribune, l’élu PEV de Reconvilier et porteur du texte Tom Gerber a indiqué à ses collègues que « c’est bien l’exercice de la langue, combiné avec un enseignement de qualité qui est le meilleur gage de réussite ». A l’aise dans les deux langues, le député évangélique est passé d’une langue à l’autre durant toute son intervention.

Si l’idée de proposer des disciplines en immersion a séduit de nombreux élus, ils ont été plusieurs à pointer les difficultés pour généraliser une telle pratique. Virginie Heyer a donné son village de Perrefitte en exemple en expliquant qu’avec des classes à degrés multiples et des enseignants à temps partiel cela serait difficile à mettre en place. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus