St-Imier crée son parlement des jeunes

Le Conseil de ville a approuvé jeudi soir à l'unanimité la création d'un parlement des jeunes ...
St-Imier crée son parlement des jeunes

Le Conseil de ville a approuvé jeudi soir à l'unanimité la création d'un parlement des jeunes. La structure sera ouverte aux 15-24 ans

Tous debout pour afficher leur soutien à la création d'un parlement pour les jeunes. Tous debout pour afficher leur soutien à la création d'un parlement pour les jeunes.

St-Imier aura son parlement des jeunes. Le Conseil de ville a approuvé à l’unanimité jeudi soir la création d’une telle institution. Elle permettra à des jeunes de 15 à 24 ans de s’impliquer dans la vie politique locale, d’apporter leurs idées voire leurs critiques. Au final, peu de discussions entre les élus. Juste un désaccord sur l’âge requis pour intégrer le parlement. Le PLR aurait souhaité plafonner à 20 ans pour éviter une confrontation entre des jeunes fraîchement sortis d’école et des adultes déjà bien aguerris, comme l'a expliqué le conseiller de ville Denis Gerber :

Le parlement des jeunes fonctionnera avec un budget annuel de 8’000 francs. Un montant supplémentaire de 2'000 francs sera débloqué à titre exceptionnel pour faire sa promotion. A noter que plusieurs jeunes étaient présents hier soir au Conseil de ville pour montrer leur intérêt. Joey, Chloé, Léa et Jérémy se réjouissent d'intégrer la future structure, et ils ont des idées :

Comptes approuvés

Autre sujet à l'ordre du jour, les comptes 2020. Ils ont été acceptés à l'unanimité également. Le compte général boucle à l'équilibre alors qu'un déficit d'environ 760'000 francs était inscrit au budget. Les élus ont également approuvé la création d'un poste de travailleur social en milieu scolaire hors murs. Ils ont aussi validé un crédit d'engagement supplémentaire de 274'000 francs en vue de l'amélioration de la desserte locale de bus à St-Imier et à Villeret pour 2022-2024. La Municipalité de Villeret participera également à ce projet de nouvelle boucle.


Bruit routier : le PLR questionne

La thématique du bruit routier a fait son apparition en fin de séance, au moment d'aborder les questions écrites. Le PLR avait communiqué récemment sur son scepticisme à propos d'un projet cantonal qui vise notamment à abaisser la limitation de vitesse à 30 km/h sur la route de Tramelan et sur celle qui mène aux Pontins. La pose de parois antibruit est également prévue. Quid des passages pour piétons ? Ces parois sont-elles efficaces ? Qui va les entretenir ? Le trafic ne va-t-il pas être déporté dans les quartiers résidentiels ? Autant de questions posées par le PLR. Le Conseil municipal a tenu à rassurer les élus, tout en précisant que les décisions reviennent au canton. Pour le PLR de St-Imier, les voies de recours doivent être analysées et activitées si la stratégie cantonale devait desservir la population. Affaire à suivre. /oza



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus