De l’argent pour les routes bernoises

Le Grand conseil bernois a accepté mercredi après-midi un crédit-cadre d’investissement routier ...
De l’argent pour les routes bernoises

Le Grand conseil bernois a accepté mercredi après-midi un crédit-cadre d’investissement routier de 280 millions de francs. Il couvre la période 2022-2025 et concerne les routes et les pistes cyclables du canton

 Le crédit-cadre d'investissement routier 2022-2025 a été accepté par le Grand conseil bernois. (Photo: image d'illustration) Le crédit-cadre d'investissement routier 2022-2025 a été accepté par le Grand conseil bernois. (Photo: image d'illustration)

Les routes et les pistes cyclables du canton de Berne vont pouvoir être bichonnées. Le Grand conseil a accepté mercredi après-midi un crédit-cadre d’investissement, pour la période allant de 2022 à 2025, de 280 millions de francs. Dans le détail, 127 députés ont dit oui contre, 17 non et 8 abstentions.

Au sein même de la Commission des infrastructures et de l'aménagement du territoire (CIAT) les avis divergeaient. La majorité estime que le projet proposé par la Direction des travaux publics et des transports (DTT) était le bon. La minorité, de son côté, considère en revanche que les priorités avancées ne sont pas assez claires. Elle estime aussi que dans le domaine du gros œuvre, ce n’est plus opportun de travailler sans priorité claire. La minorité de la CIAT a donc proposé au Grand conseil de réduire de 10% la voilure du crédit-cadre. Une proposition qui a été refusée (61 oui, 91 non, 0 abstention).

Le directeur du DTT, Christoph Neuhaus, a tenu à préciser au législatif que le canton n’investit pas vraiment dans de nouveaux aménagement et qu’une grande partie des fonds sont prévues pour le maintien de la valeur du réseau routier.

A noter encore qu’en raison de facteurs non prévisibles comme des retards dans le déroulement des projets à la suite d’oppositions ou de recours, il faut à nouveau s’attendre à ce que certains projets d’investissement majeurs ne puissent pas être mis en œuvre dans leur intégralité. Dans ce cas, la priorité sera donnée à d’autres projets.

Par ailleurs, le Grand conseil a pris connaissance du plan du réseau routier 2022-2037. Le vote a été favorable par 132 oui, 1 non et 15 abstentions. Il a toutefois dû ajouter deux déclarations de planification. La première demande aux arrondissements d’ingénieur en chef de respecter un standard d’exécution prédéfini. La seconde concerne les délais des projets de voie cyclable dans la région d’Interlaken. /sbo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus