Adieux au législatif de St-Imier

L'émotion était vive jeudi soir à St-Imier pour la dernière séance du législatif en présence ...
Adieux au législatif de St-Imier

L'émotion était vive jeudi soir à St-Imier pour la dernière séance du législatif en présence du maire Patrick Tanner. Au chapitre des décisions, les élus ont accepté le budget 2022 et le mode de financement pour le plan de réaffectation des anciens abattoirs 

Patrick Tanner honoré par sa collègue de parti Morgane Bussian qui siège au sein de la fraction ARC du législatif imérien. Patrick Tanner honoré par sa collègue de parti Morgane Bussian qui siège au sein de la fraction ARC du législatif imérien.

Séquence émotions jeudi soir à la salle de spectacles de St-Imier pour la séance automnale du Conseil de ville. Ce n’est pas tant l’ordre du jour, pourtant fourni de dossiers importants, qui a chamboulé les cœurs mais bien les adieux de Patrick Tanner. Le maire de la commune imérienne rendra son tablier la semaine prochaine et il a vécu jeudi son dernier face à face avec les membres du législatif. Pour cette 38ème et ultime séance en tant que chef de l'exécutif, l'épouse et les filles de Patrick Tanner étaient présentes dans le public et c’est d’ailleurs en s’adressant à elles dans son discours d’introduction que l’émotion a été la plus vive pour Patrick Tanner : 

« Je termine sur une belle séance, je suis un maire heureux »

A l'issue de la séance, toutes les fractions ont exprimé leur reconnaissance pour le travail abattu par Patrick Tanner au service de la vie politique imérienne durant 20 ans et lui ont souhaité bon vent pour ce prochain chapitre qui s'ouvre à lui. Pour rappel, il a été nommé par les autorités jurassiennes comme responsable du transfert de Moutier dans le canton du Jura.


Une soirée sans refus.. ou presque

La dimension symbolique de cette séance n’a pas empêché les élus du législatif de traiter l’ordre du jour avec rigueur. Le budget 2022 ainsi que le mode de financement pour le projet de rénovation des anciens abattoirs ont été avalisés sans avis contraire. Certains points du budget ont tout de même alimenté quelques discussions comme par exemple la création d’un poste d’assistant RH dès août 2022. La réorganisation de la conciergerie des écoles et une hausse de 1,8 EPT inscrite au budget pour ce secteur a également fait réagir la fraction socialiste. Les élus PS ont tenté de réduire la facture de moitié en proposant une hausse réduite à 0,8 EPT. Après une courte suspension de séance, la proposition a été balayée par toutes les autres fractions. Le budget a finalement été approuvé en l’état, soit avec un déficit d’un peu plus de 1,3 millions de francs. 

Au chapitre financier toujours, le législatif a accepté à l’unisson le mode de financement pour le projet de rénovation des anciens abattoirs. Ses membres ont validé la donation des bâtiments municipaux à Crescentia SA ainsi qu’un crédit de 1 million de francs pour augmenter le capital-actions de la société. Toutes les fractions ont souligné l'importance de soutenir ce projet de réaffection qui redorera ces locaux situés sur la plateau de la gare et presque inutilisés depuis 1998. Il est prévu que la police cantonale bernoise, le Parc régional Chasseral, un centre de médecine générale ainsi que possiblement une brasserie artisanale y prennent leurs quartiers. /nme  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus