Le Grand Conseil bilingue

Une journée bilingue était organisée au Grand Conseil ce mardi, mise sur pied en collaboration ...
Le Grand Conseil bilingue

Une journée bilingue était organisée au Grand Conseil ce mardi, mise sur pied en collaboration avec le Forum du bilinguisme. Les députés étaient invités à s’exprimer dans l’autre langue pour marquer l’importance de la variété linguistique cantonale

Le bilinguisme était au cœur du Grand Conseil bernois ce mardi. Le bilinguisme était au cœur du Grand Conseil bernois ce mardi.

Une journée du bilinguisme au Grand Conseil ce mardi. Mise sur pied en collaboration avec le Forum du bilinguisme, cette journée – la première jamais organisée au parlement – a pour but de marquer l’importance des deux langues officielles pour le canton et rappeler son rôle de pont entre les deux régions linguistiques. Et au-delà de mettre en avant la richesse linguistique du canton de Berne, l’objectif était aussi de sensibiliser les politiques en vue des futurs crédits et décisions concernant la région francophone qui seront discutés tant au parlement qu’au gouvernement, comme l’explique le vice-chancelier et chef de l’Office du bilinguisme David Gaffino :

Les députés jouent le jeu

Dans son message de bienvenue, le président du Grand Conseil, Hervé Gullotti l’a rappelé : en cette journée du bilinguisme, tous les députés sont invités à s’exprimer dans l’autre langue ou du moins tenter de le faire. Le président de la députation francophone Pierre-Yves Grivel a pris son rôle à cœur et adressé un message mêlant allemand et français et surtout rempli d’humour :

La grande majorité des parlementaires ont joué le jeu, au moins pour les salutations et au plus pour leurs discours complets, à l’image de la députée du PSA Maurane Riesen qui s’est exprimée uniquement en allemand à la tribune. Cette journée spéciale était donc une réussite pour le vice-chancelier et chef de l’Office du bilinguisme David Gaffino, qui rappelle que ces prises de paroles étaient volontaires et que ceux qui le souhaitaient ont pu demander de l’aide auprès des Services linguistiques centraux de la Chancellerie d’Etat :

Si certains, comme l’UDC d’Unterlangenegg Samuel Krähenbühl ont affiché leur soutien pour la possible réorganisation d’une telle journée du bilinguisme au Grand Conseil, le Canton de Berne va faire un bilan avant de voir plus loin. Selon David Gaffino, pour certains députés, cela représente beaucoup de travail de traduction en plus de celui de préparation des sessions et le but n’est pas de les surcharger :

En fin de journée, une rencontre sur le thème du bilinguisme était organisée entre le conseiller d’État Pierre Alain Schnegg, le président du Grand Conseil Hervé Gullotti, la Députation francophone, la présidence du Conseil du Jura bernois et celle du Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne, ainsi que les bureaux des Législatifs des communes du Jura bernois. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus