Page de vie : Pascal Tschan

Il travaille les matières au quotidien, pour sa profession, mais aussi par passion. Rencontre ...
Page de vie : Pascal Tschan

Il travaille les matières au quotidien, pour sa profession, mais aussi par passion. Rencontre avec un maître-forgeron qui sculpte aussi par amour de l'art  

Pascal Tschan aime créer et partager ses créations avec ceux qui peuvent en tirer des ondes positives. Pascal Tschan aime créer et partager ses créations avec ceux qui peuvent en tirer des ondes positives.

On dresse le portrait ce lundi de Pascal Tschan, maître-forgeron de 63 ans et sculpteur autodidacte à ses heures perdues. Cet habitant de La Tanne imagine, dessine et conçoit des objets métalliques depuis ses premiers pas dans l’univers de la forge. Il revient sur ce qui l’a séduit, à l’adolescence, lorsqu’il a appris cette profession, aujourd’hui oubliée :

« J’ai fait des portails à l’âge de 14 ans qui sont toujours utilisés aujourd’hui  »

Pascal Tschan de La Tanne cumule ainsi les deux casquettes de forgeron et d'artiste depuis des dizaines d’années. Ce grand-papa de 63 ans sillonne le pays au quotidien pour son activité professionnelle mais durant son temps libre, il ne cesse de sculpter des créations inspirées de ses rêves ou ses émotions. Pour cet amoureux de la vie, l’art permet surtout de transmettre des ondes positives :

« Mon rêve? C’est de me réveiller vivant chaque matin »

Pascal Tschan, sculpteur-autodidacte et forgeron, domicilié aujourd'hui à La Tanne, répondait à Natacha Mengoli. /nme


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus