Conseil de ville expéditif à St-Imier

Le législatif imérien s’est réuni jeudi soir. Quatre crédits d’engagement d’un montant total ...
Conseil de ville expéditif à St-Imier

Le législatif imérien s’est réuni jeudi soir. Quatre crédits d’engagement d’un montant total de 1'835'000 francs ont été acceptés par les élus présents

 Le Conseil de ville de St-Imier s'est réuni jeudi soir. (Photo illustration: archives) Le Conseil de ville de St-Imier s'est réuni jeudi soir. (Photo illustration: archives)

Le Conseil de ville de St-Imier a été expéditif jeudi soir. La séance n’a duré que 56 minutes. Tous les objets à l’ordre du jour ont été acceptés par le législatif. Cela concernait quatre crédits d’engagement pour un montant total de 1'835'000 francs. D'autres points ont également été discutés.


Les crédits acceptés

Le premier d’une valeur de 500'000 francs a pour but de rénover les réseaux électriques moyenne tension qui alimentent les stations de Champ-Meusel et Tivoli ainsi que de lancer une étude de modernisation pour ces deux stations. Le second crédit d’un montant de 300'000 francs permettra de poursuivre la mise sous terre de la ligne moyenne tension sud entre les stations de la Route de Villeret et de Longines. Un troisième crédit de 500'000 francs a été approuvé pour financer de nouvelles installations photovoltaïques réalisées en partenariat avec des privés. Le dernier crédit d’une valeur de 535'000 francs concerne l’étude et la mise en œuvre des mesures de sécurisation dans trois secteurs de la Montagne du Droit.


Fermeture de l’action sociale et avancement des travaux

Au point, « motion et interpellation », il a notamment été question des travaux à l’école primaire. Ceux-ci avancent selon le planning a indiqué le conseiller municipal en charge des bâtiments et infrastructures sportives, Olivier Zimmermann. Il a encore précisé que les travaux bruyants sont réalisés le plus possible en dehors des heures de classe ou durant les vacances scolaires.

La fraction PLR a souhaité obtenir des éclaircissements quant à la fermeture de deux matinées supplémentaires du service de l’action sociale et de l’agence AVS pour les mois d’avril et de mai en raison d’une surcharge de travail. La conseillère municipale en charge de l’Action sociale, Paula Tanner, a tout d’abord tenu à préciser que si les guichets sont fermés les bureaux sont toujours ouverts et que les clients sont accueillis sur rendez-vous. Elle a encore indiqué que ces fermetures ont notamment permis d’avancer sur des dossiers complexes et de combler des retards. /sbo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus