Page de vie : Célia Broquet

Elle fait danser les pinceaux pour transmettre ses émotions du moment. Rencontre avec une artiste ...
Page de vie : Célia Broquet

Elle fait danser les pinceaux pour transmettre ses émotions du moment. Rencontre avec une artiste tavannoise pétillante et passionnée par le processus créatif 

Célia Broquet aime utiliser la peinture pour transmettre ses émotions. Célia Broquet aime utiliser la peinture pour transmettre ses émotions.

Notre chronique Page de vie vous propose une immersion ce lundi dans l’univers artistique de Célia Broquet. Cette Tavannoise de 37 ans présente actuellement ses peintures au CIP à Tramelan. Quand elle n’est pas à créer des œuvres sur les mains de ses clientes, la styliste ongulaire laisse parler sa créativité sur ses tableaux. Une passion qui l’occupe depuis une dizaine d’années. L’univers de la création artistique l’a néanmoins toujours attirée et c’est en cuisine qu’elle a réalisé ses premières œuvres d’art :

« On dit toujours qu’un artiste est un peu tourmenté et je pense que j’en fait partie » 

Pour Célia Broquet, la peinture constitue un véritable exutoire qui lui permet d'extérioriser certains moments délicats d'une journée : « Le soir, je mets un fond de musique et mes pinceaux dansent sur la toile ». Elle s'est, tout de suite, tournée vers le style abstrait qui permet une interprétation très large du message artistique. Célia Broquet expose ses tableaux dans sa propre galerie à Pontenet mais une grande palette (une septantaine de tableaux) colore trois étages du CIP de Tramelan: 

« J’accepte la critique parce que l’art ne peut pas plaire à tout le monde »

Célia Broquet, artiste-peintre de Tavannes répondait à Natacha Mengoli. Ses œuvres sont à découvrir au CIP de Tramelan jusqu’au 23 décembre. /nme


Actualités suivantes

Articles les plus lus