Valbirse : les travaux du hangar des pompiers pourront reprendre

Le Conseil général a validé un crédit complémentaire de 555’000 francs lundi soir pour relancer ...
Valbirse : les travaux du hangar des pompiers pourront reprendre

Le Conseil général a validé un crédit complémentaire de 555’000 francs lundi soir pour relancer et surtout terminer les travaux du bâtiment de Chemenay 11, à l’arrêt depuis l’automne 2021

Les travaux du hangar des pompiers vont pouvoir reprendre. (Photo : Commune de Valbirse). Les travaux du hangar des pompiers vont pouvoir reprendre. (Photo : Commune de Valbirse).

Les travaux du hangar des pompiers de Valbirse pourront reprendre. A l’arrêt depuis l’automne 2021 en raison d’un refus du Conseil général d’accorder un crédit complémentaire de 470'000 francs, le législatif a été satisfait du travail réalisé par la commission d’enquête parlementaire (CEP) puis par la commission d’accompagnement (CA). Ainsi les élus ont validé, par 29 oui et une abstention, un crédit complémentaire de 555’000 francs lundi soir pour que ces travaux puissent reprendre et surtout se terminer. Le groupe UDC et sympathisants a relevé qu’il était important que ce soit bel et bien le dernier crédit demandé pour ce dossier et annoncé qu’il ne cautionnerait pas une nouvelle demande de rallonge. La Liste Libre a de son côté posé quelques questions, notamment au sujet de l’utilité des réserves prévues par ce crédit. Le président de la CEP et de la CA Nicolas Curty a répondu qu’il n’était pas possible de certifier qu’il n’y aurait pas besoin d’un nouveau crédit complémentaire, car il peut toujours y avoir des imprévus sur un chantier. Mais il a tenu à rappeler que ces réserves sont justement faites pour éviter une mauvaise surprise. Il faut donc se montrer confiant et en terminer avec ces travaux. Le maire de Valbirse Jacques-Henri Jufer s’est également montré très confiant et soulagé que ces travaux puissent enfin reprendre pour ainsi mettre fin au projet : 

Jacques-Henri Jufer : « Je suis confiant qu’on arrive à terminer ce dossier et ce sera bien pour tous»

Les travaux vont donc pouvoir reprendre, une fois le délai référendaire passé, et les autorités de Valbirse espèrent qu’ils soient terminés cet automne. La commission d’accompagnement continuera de suivre de près ces travaux, comme demandé par le Conseil communal. Finalement, le maire Jacques-Henri Jufer a informé que l’exécutif allait suivre une grande partie des recommandations formulées par le commission d’enquête parlementaire Chemenay.


Pas de création de commissions de dicastères

En fin d’année 2022, le groupe UDC et sympathisants a déposé une motion qui demandait la création de commissions pour soutenir les dicastères dans leurs tâches. Il relève que les dossiers que les conseillers communaux doivent gérer sont souvent complexes et requièrent de solides connaissances techniques pluridisciplinaires et que, d’autre part, les élus de l’exécutif sont des miliciens. C’est pourquoi le groupe propose de créer des commissions permanentes pour apporter des points de vue différents et des éclaircissements si besoin. Le Conseil communal a répondu que bien que les dossiers soient complexes, il fallait faire confiance aux élus de l’exécutif. De plus, il a indiqué qu’il souhaite continuer à privilégier la constitution de groupes de travail non permanents. Le groupe PLR et sympathisants a indiqué partager les interrogations de l’UDC, mais ne pas vouloir pour autant la création de commissions des dicastères. Il rappelle qu’une commission ne doit pas prendre la place des conseillers communaux et que ça ne ferait qu’ajouter une étape supplémentaire, qui ralentirait tous les processus. Il propose donc de continuer à agir au cas par cas, en créant des commissions uniquement en fonction des besoins. Le Conseil général a finalement suivi l'exécutif et refusé cette motion par 17 non, 10 oui et 2 abstentions. /lyg



Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus