Initiative UDC : Une signature sur deux était fausse

Les jeunes UDC bernois vont devoir remettre l’ouvrage sur le métier, s’ils souhaitent voir leur initiative cantonale sur la naturalisation passer devant le peuple. Alors que le délai de récolte de signatures échoit le 5 janvier, une moitié des paraphes déjà contrôlées s’avère invalide. La chancellerie du canton de Berne a confirmé jeudi une information de la Berner Zeitung en ce sens. La police a ouvert une enquête. Ceux qui ont contrefait les signatures peuvent venir aussi bien du camp des partisans que de celui des opposants à l’initiative. Le texte des jeunes UDC bernois demande que les étrangers qui ont une condamnation judiciaire ne puissent pas être naturalisés dans le canton. De même les étrangers au bénéfice de l’aide sociale. /lba + ats


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus