Les écoles de Valbirse devront encore attendre

Le Conseil général de la commune mixte a refusé lundi soir d’accorder un crédit-cadre de près ...
Les écoles de Valbirse devront encore attendre

Le Conseil général de la commune mixte a refusé lundi soir d’accorder un crédit-cadre de près de 20 millions de francs pour la rénovation des bâtiments scolaires de Malleray et Bévilard et la construction d’une nouvelle bâtisse à Malleray

Le collège de Bévilard ne sera pas encore rénové. (Photo: archives) Le collège de Bévilard ne sera pas encore rénové. (Photo: archives)

Le Conseil communal de Valbirse doit se remettre au travail. Le législatif a refusé lundi soir d’accorder un crédit-cadre de près de 20 millions de francs pour un gros dossier sur les infrastructures scolaires. Il était question de construire un nouveau bâtiment à Malleray pour le cycle 1, de rénover le collège de Bévilard pour accueillir le cycle 2 ainsi que celui de Malleray pour accueillir l’Ecole à journée continue. Tous les élus du Conseil général se sont accordés sur le fait que ce projet était le bon, parmi les différentes hypothèses fournies par la commission non-permanente chargée du dossier. Le contenu plaisait, mais ce sont les coûts qui ont fait grincer les dents. Ils ont rappelé que la commission non-permanente avait prévu un projet à environ 12 millions de francs. Difficile pour eux de cautionner cette hausse d’un peu plus de 7 millions, une somme qui n’est pas abordable pour la commune mixte. Tous les groupes ont donc demandé de poursuivre le travail, en gardant les critères du projet retenu, mais en cherchant à tout prix à réduire les coûts. Le Conseil communal a pris acte de ce vote et va se remettre au travail dans les plus brefs délais.


Les comptes 2020 passent la rampe

Le Conseil général de Valbirse a validé les comptes 2020 de la commune, qui présentent un excédent de revenus de 739'144 francs. Plusieurs élus ont cependant appelé l’exécutif à moins de pessimisme lors de l’élaboration du budget, qui prévoyait un déficit.


Gens du voyage : rien de plus à faire

Le maire de Valbirse, Jacques-Henri Jufer, a anticipé une motion du groupe PBD-UDC et est venu sur le sujet des gens du voyage. Pour rappel, des caravanes sont présentes depuis fin mai sur un terrain privé de la commune mixte et ils ont reçu ce lundi l'autorisation de rester une semaine de plus. Le maire qui a tenu à informer les élus du Conseil général de l’avancée des discussions et le fait qu’il reste en permanence en contact avec le responsable et avec le propriétaire du terrain. Il a également relevé qu’après s’être renseigné auprès de juristes, on lui avait signifié qu’il n'y a aucun moyen légal rapide pour éviter ces occupations.


Nouvelle carrière à Malleray

Le législatif communal a également accepté le nouveau plan de quartier « Pierre de la Paix » valant permis de construire pour l’exploitation d’une carrière. Pour rappel, la carrière de Malleray, nommée Pré Rond, était exploitée jusqu’en 2012, lorsqu’un glissement de terrain en amont avait provoqué l’interruption de cette dernière. A présent, la commune de Valbirse pourra ouvrir un nouveau site d’extraction de gravier ainsi qu’une plateforme de recyclage, malgré les craintes des riverains avoisinants. Des inquiétudes au niveau du bruit et de la surcharge de trafic sur la route de Moron que le groupe PS et sympathisants semblait partager. Finalement seuls deux élus ont refusé le plan. /lyg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus